Historique du Trackmobile 

Trackmobile a commencé en étant un projet en usine à Whiting Corporation, Harvey, Illinois. En 1947, un jeune ancien pilote de combat de l’armée Américaine et ingénieur nommé Marshall Hartelius a été assigné pour modifier une ancienne locomotive industrielle dont Whiting avait utilisé pour des années dans leur usine. Leur locomotive était toujours en train d’être prit sur des voie sans issue, ce qui perdait des heures de productivité. Hartelius a été demandé de trouver une façon de déplacer la locomotive près de la rue pour éviter les bottlenecks aux mouvements des railcars. Il a d’abord créé un motif du premier système de roues routière pour monter sur la locomotive, mais a trouver que cette création était trop encombrant et compliqué. En outre, malgré l’utilité de la capacité de route à rail, la locomotive consommait beaucoup d’essence et d’huile et devait toujours être réparée.  Marshall a abandonné à sa première création et, à sa place, a soumis à son patron un concept pour un véhicule spécialement pour le mouvement des ferroviaires en usine. Il avait des roues dures en caoutchouc pour se déplacer en route et des roues en acier flanged pour travailler sur le rail.

Le problème central était comment créer une machine qui était assez légère pour le mouvement de la route mais aussi assez lourde pour le commencer et arrêter des railscars. La solution d’Hartelius à ce dilemme d’ingénierie  était d’emprunter du poids des coupled railcars pour augmenter le poids du véhicule en traction. Il a créé un coupler head qui pourrait fonctionner à partir du siège du conducteur, mais qui augmenterait hydrauliquement pour soulever le railcar. Ceci transférant jusqu’à la moitié du poids du car body et charge sur les roues du véhicule.

Un prototype a été construit en 1948 et nommé le « Mule ». La machine est allée travailler dans l’usine de Whiting et a été un succès immédiat. Le mouvement du railcar a été accompli dans une fraction du temps que la locomotive avait besoin.  Cette machine consommait peu d’essence, requis peu de maintenance et a réduit considérablement les coûts d’opération par rapport à la locomotive. Hartelius avait résolu un problème difficile de mouvement railcar pour son entreprise.

Un jour en 1950, Marshall se demandait si d’autre entreprise serrait intéresser par un « Mule ».

Il a mis un « Mule » sur une caravane  et l’a emmené autour le pays, il démontrait les avantages du mobile railcar mover.

Depuis ce jour, plus que 12 000 unités de Trackmobile ont été mises en service dans 54 pays.

On pense Marshall Hartelius avait une bonne idée.

Par 1980 Trackmobile avait dépassé l’entreprise de Whiting à Harvey et s’est déplacé à LaGrange, en Géorgie, comme une division séparée. En 1987, « The Marmon Group of Chicago » a acquis Trackmobile Inc. et l’a fusionné avec leur gamme de produits Switchmaster. Aujourd’hui Trackmobile est une entreprise à l’intérieur de « Marmon Trasnportation Services Division ». 

 

Whiting Equipment Canada, Inc. © 2018